Brit Mila

L’importance de la Brit Mila

Petit Historique

Depuis les temps de notre ancêtre Avraham, il y a des milliers d’années, les juifs se réjouissent d’exécuter les commandements de D.ieu et pratiquent la Brit Mila (circoncision) sur leurs fils le huitième jour de sa naissance.

Cette Mitsva (ordonnance) a longtemps été effectuée dans toutes les circonstances, passant même parfois par de grands sacrifices personnels. Les Grecs et les Romains ont publié des décrets interdisant formellement la circoncision, mais les juifs continuaient à la pratiquer.

Au XIXe siècle, en Russie soviétique, cette pratique fut passible pour le père et le mohel (circonciseur) de 5 ans de travaux forcés en Sibérie, voire même de peine de mort ! Ainsi seules quelques familles orthodoxes pratiquaient, en cachette, la Brit Mila à leurs nouveaux nés. Dans cette partie du monde la plupart des familles furent découragées et ce commandement pourtant si cher aux yeux du peuple juif durant des siècles tomba dans l’abandon.

La tombée du rideau de fer au début des années 90 permis d’en reprendre sa pratique, mais malheureusement les effets de communisme se faisaient bien sentir et de nombreux juifs se retrouvaient alors éloignés de toute trace de pratique religieuse.

Les non-juifs, eux, avaient compris l’importance de la Brit Mila et la force d’Union et de Sainteté qu’elle prodigue au peuple juif. Elle reste le premier maillon de la chaîne d’indestructibilité de ce peuple. C’est pourquoi durant des siècles ils essayèrent, par tous les moyens, d’abolir cette pratique.

Sur le plan historique, le peuple juif est le seul a avoir traversé les 3 derniers millénaires et être encore présent aujourd’hui, en dépit des pogrom et persécutions sans fin, causées par les non-juifs, qu’il affrontait au fil des siècles. Des milliers de nos frères se sont laissé tuer pour ne pas abandonner leur foi et leur pratique. Mais la Providence promettait déjà que nous traverserions les siècles, non sans une “Aide” évidente pour celui qui osait chausser “les bonnes lunettes”.

Sur le plan de l’éthique, et par respect pour ces milliers d’hommes et femmes qui ont tant souffert pour préserver notre identité, et grâce à qui nous sommes encore aujourd’hui juifs, nous n’avons pas le droit de briser la chaîne.

Le premier maillon étant la Brit Mila.

Sur le plan spirituel, l’homme reçoit les 3 parties de son âme à 3 étapes de sa vie. La 1ère lors de sa Brit Mila, la 2ème lorsqu’il acquière sa majorité religieuse à l’âge de 13 ans et enfin la 3ème lorsqu’il passe sous le dais nuptial le jour de son mariage.

Ainsi, tant qu’il n’a pas effectué sa Brit Mila il ne pourra jamais passer cette première porte qui va le guider sur les rails de Sa vie, il ne pourra pas non plus réellement établir un contact avec le Divin. En conséquences, cette personne aura du mal à trouvé une raison profonde à sa vie, voire-même une véritable “partenaire” correspondant à l’autre moitié de son âme. La notion de prière lui paraîtra très floue et dérangeante. La Kabbale explique que sans la Brit Mila la personne est comme dans une bulle imperméable à toutes les notions de Sainteté.

De nombreuses personnes, non religieuses, à qui nous avons fait la Brit Mila, nous ont avoué avoir ressenti et vécu de véritables changements dans la leur vie. Ce sont de nouvelles portes qui se sont ouvertes à eux, immédiatement.

Sur le plan médical, il est prouvé aujourd’hui que la circoncision permet d’éviter de nombreuses maladies transmissibles ou infections néfastes. Ne serait-ce que pour des raisons d’hygiène un pourcentage non négligeable des hommes se circoncisent dans le monde, sans qu’ils aient le moindre des avantages cités plus haut et réservés au peuple juif.

Aujourd’hui

Plus de 50 000 Brit Milot sur adultes et adolescents ont déjà été effectuées, par les différentes Associations, dans près de 44 pays et plus de 240 villes !

CONTACT

©2018 WorldBrit

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?